C’est l’histoire d’une fille…

Il paraît que dans la vie, on apprend de nos erreurs. Eh bien, not this girl. Je m’explique: il y a environ un mois, j’ai décidé de teindre mes cheveux d’un beau rouge cuivré. J’y avais pourtant réfléchi, je l’avais déjà fait jadis et je savais que ça m’allait plutôt bien et j’avais vraiment trop envie de changement. La fièvre du printemps, probablement.

Énervée et toute brave, je pars vers la pharmacie. Deux boîtes de teinture plus tard, je me lance. Le résultat est encore mieux que ce que j’espérais; je suis folle de joie. Du coup, j’ai presque tout repensé ma garde-robe (parce que les cheveux rouges, ça ne fonctionne pas avec tout), je me coiffais façon boucles rétro et tout et tout. Je me voyais déjà garder mes cheveux comme ça ad vitam eaternam.

Ma balloune a fait un gros « pow » quand j’ai lavé mes cheveux quelques jours après. Malgré mes quatre (pour vrai) bouteilles de shampooing protection couleur, je me suis retrouvée avec une espèce de roux délavé pas trop joli qui s’est empiré au fur et à mesure que je passais sous la douche.

Là, comme si j’avais pas pensé à ça avant, je me suis rendue compte que si je voulais garder une belle tête, j’allais devoir l’entretenir comme pas possible. Est-ce que ça me tente? Pas pantoutte.

Et voilà, je regrettais. Tout juste avant, j’avais finalement obtenu ma couleur naturelle, que je n’avais pas vu depuis genre, 12 ans, et je venais de scrapper tout ça.

Vendredi passé, je repars direction pharmacie, j’achète une teinture brun foncé, je me dis coudons, au moins j’aurai une couleur qui a de l’allure. Ben non, même pas. Quand j’ai eu terminé de rincer le tout, c’était comme si j’avais rien fait, une tantinet plus foncé.

Et une péripétie capillaire de plus sous la cravate. Je veux dire, ce n’est pas SI terrible, mais ce n’est pas fameux non plus. Alors je fais quoi?

Rendez-vous avec la coloriste ce jeudi? Check.

Juste pour tourner le fer dans la plaie encore un peu, voici quelques colos réussies:

cheveux, beauté

Jessica -mes cheveux sont toujours parfaits- Alba.

 

cheveux, beauté

Si seulement j’avais la motivation pour entretenir le rouge.

 

cheveux, beauté

Jugez-moi si vous voulez, mais j’adore le ombré.

 

cheveux, beauté

J’aurais tellement osé à 15 ans.

 

cheveux, beauté

La couleur que je souhaite retrouver.

 

Avez-vous déjà été victime d’un désastre capillaire? Je veux connaître vos histoires!