Comment ne pas fondre en larmes en sortant du coiffeur

Ah moi et les salons de coiffure. Notre réconciliation date de quelques années seulement. Après trop de déceptions capillaires, je ne voulais plus rien savoir de mettre les pieds dans un salon. Après tout, j’étais bien capable de m’arranger toute seule. En tout cas, c’est ce que j’ai cru au début, mais disons qu’on apprend pas à être coiffeuse en criant ciseaux (jeu de mots à 5 cennes).

J’ai parfois réussi mes missions, d’autres fois ça laissait un peu à désirer. Passons.

Comme je suis une freak du cheveu, je capote un peu beaucoup quand j’ai l’impression que ma vie est ruinée à cause d’une coupe de cheveux (j’exagère à peine, c’est ben ça le pire) laide. Ou peut-être pas nécessairement laide, mais plutôt que le résultat n’était pas ce que j’imaginais. Parce que faut l’avouer là les filles, on a des attentes un peu irréalistes des fois. Moi, la fois où j’ai apporté une photo de Katy Perry pour avoir son petit toupet cute pis son beau dégradé, j’étais sous la très fausse impression que j’allais sortir du salon en étant la sœur séparée à la naissance de Katy. Erreur! La coupe en tant que tel n’était pas ratée; mais allô, j’avais pas l’air de Katy Perry pantoutte.

Maintenant que j’ai trouvé un salon qui me convient à 100% et que je n’ai pas fait de crise d’hystérie depuis, j’ai pensé vous refiler quelques conseils afin que vos visites chez le coiffeur se terminent en beauté et non en larmes:

1. Chercher un salon

Trouver la perle rare du salon de coiffure n’est pas chose facile, mais prendre le temps de bien chercher est un must. Pensez à trouver en endroit près de chez vous, facilement accessible. Je vous le confirme, vous n’aurez pas envie de traverser la ville au complet pour seulement faire trimer votre toupet. Laissez-vous conseiller par votre entourage (à moins que la personne en question arbore fièrement une coupe de cheveux atroce) pour découvrir un salon que vous ne connaissiez pas. Vous pouvez toujours vous rendre sur place et vous fier à votre feeling personnel, ça ment rarement! Sinon, faites une recherche internet et essayez de trouver un endroit où les commentaires positifs ressortent. Aussi, personnellement, j’aime bien savoir que les professionnels de l’endroit que je fréquente se tiennent au goût du jour et ont régulièrement des formations sur les dernières techniques dans le domaine.

2. Dénicher LA bonne personne

Premièrement, il faut trouver quelqu’un avec qui on se sent à l’aise. Parce que oui, avec un coiffeur, ça doit cliquer. Deuxièmement, à mon sens, un bon coiffeur est un coiffeur qui a une bonne écoute. Je ne compte plus le nombre de fois où le coiffeur s’est complètement fiché de mes indications pour plutôt faire à sa tête. Résultat? Une cliente qui est allée voir ailleurs. À moins de donner carte blanche, il n’y a aucune raison pour qu’un coiffeur ne soit pas attentif à vos demandes. Un coiffeur devrait aussi être le plus honnête possible avec vous. Pas décider pour vous, mais comme c’est lui le professionnel, il devait vous le dire s’il ne trouve pas que l’idée d’une coupe à la Miley est géniale pour vous (de toute façon, ça prenait bien quelqu’un pour vous le dire).

09694b74ebda7d3d1f44b942f769f117

Image: Pinterest

3. Être réaliste

Rien de mal à apporter des photos avec vous, je le fais tout le temps. J’ai juste arrêté de penser que j’allais sortir du salon comme si j’allais être sur le cover du Vogue. C’est trop facile de blâmer le coiffeur qui n’a rien compris de ce qu’on voulait. Saviez-vous que les vedettes ont un budget pas mal plus gros que le vôtre pour avoir le cheveu impeccable? Oui, oui, je vous le dis. Saviez-vous que le résultat qu’on voit sur les photos est l’oeuvre de plus qu’une personne? Incroyable mais vrai. En gros, ce que j’essaie de vous dire, c’est que pour le coiffeur, une image est simplement un guideline. C’est pour avoir une idée ce que je vous aimeriez obtenir comme résultat. Il faut aussi tenir compte de la texture des cheveux, la longueur, comment les cheveux ont été traités auparavant, etc. En gardant tout ça en tête, on risque beaucoup moins d’être déçue.

4. Donner son opinion

Malgré sa bonne volonté, vous jugez quand même que votre coiffeur aurait pu faire attention de ne pas vous enlever 5 pouces de plus que ce que vous aviez demandé? Dites-le lui. Avec tact et diplomatie, de grâce. Au final, c’est vous la cliente qui paie pour un service. C’est normal de vouloir être satisfaite. C’est pour ça qu’il faut s’affirmer. N’attendez pas de pleurer votre vie devant le miroir de votre salle de bain. Bon je vous dis tout ça, mais moi-même je trouve ça difficile de donner mon humble avis. Même si je mets des gants blancs jusqu’aux coudes, je ne veux pas vexer personne. J’ai l’impression de directement critiquer le talent de la personne même si en réalité ce n’est pas ce que je fais. N’oubliez seulement jamais qu’un coiffeur n’a pas de 6e sens pour lire dans vos pensées.

Quels sont vos conseils pour une visite au coiffeur réussie?