Le calvaire de s’habiller l’été quand tu ne pèses pas 108 livres

Premièrement, je tiens à préciser (avant de me faire lapider) que non, il n’y a rien de mal à peser 108 livres si c’est votre poids santé. Je suis consciente que pour bien des gens, c’est un poids idéal, mais c’est un autre sujet. Bon.

Je vais te faire ça simple: je mesure 5’6 et je pèse 180 livres. Je t’aurais jamais dit ça dans ta face de même y’a à peine quelques mois, mais whatever, c’est ça qui est ça. Pour ton info (toujours ce réflexe de se justifier pour ne pas se faire juger de ne pas être dans les « normes »), je ne suis pas une paresseuse finie qui mange de la junk à journée longue. Je ne m’en cache pas, j’en mange de temps à autre. Sinon, je virerais sur le top. La vie est trop courte pour boire et manger du vert à semaine longue. Je prends soin de moi autant que je le peux, mais je ne capote pas avec ça. Encore une fois, la vie, c’est court.

Quand t’es une fille ronde, t’habiller peut parfois souvent être un défi. L’été? 5849 fois pire. Pis je sais pas si c’est juste moi, mais les tailles de vêtements font de moins en moins de sens. Une journée, j’achète un morceau taille moyen (ça arrive à l’occasion!), le lendemain, je peux à peine passer mon bras dans un morceau XL. Encore plus mélangeant; parfois j’aurais besoin d’une taille entre XL et 1XL.

L’été, c’est l’enfer. C’est la saison du bikini. La saison du beach body. La chaleur. Rien de tout ça ne rime avec confort pour moi. En ce qui concerne le bikini, j’en porte, parce que j’ai déjà perdu trop de temps dans la vie à me camoufler avec des boléros quétaines et à manquer tout le fun, trop occupée à angoisser et à cacher mes bourrelets du mieux que je peux. Sauf que, ça vient avec son lot d’yeux désapprobateurs, mais on finit par s’en crisser un peu. Le beach body, je l’ai jamais eu et je l’aurai jamais, donc j’arrête de fantasmer sur cet idéal (même si ça reste quand même in the back of my mind). Finalement, la chaleur. Les cuisses qui frottent. Le corps qui semble encore plus lourd qu’à la normale. La nécessite d’en porter le moins possible sinon suffocation assurée.

J’adore et j’admire les compagnies qui offrent une ligne taille plus à leur clientèle. C’est presque audacieux dans un monde où le corps parfait est roi. Sauf que. Y’a tu quelqu’un qui peut dire aux designers ou acheteurs que les bermudas en jeans, c’est laitte en calvaire? Que y’a pas juste des robes maxi que les rondes aiment porter? Chaque fois que je navigue dans la section taille plus sur le site d’une boutique en ligne, je fais une crise de nerfs. Les atrocités qu’on peut trouver, c’est pas possible. Comme si on ne mérite pas d’être cute nous autres aussi dans un p’tit outfit d’été, non, faut avoir l’air le plus matante possible. Cachez cette cellulite que je ne saurais voir! Eh bien, plus maintenant. Si t’aimes pas que je te flash ma peau d’orange quand je rock un short, faudra regarder ailleurs.

C’est plate, mais l’été il fait chaud pour moi aussi. Les gens ont vraiment un blocage avec les filles rondes qui montrent leur corps. Probablement parce qu’on attend d’elles le contraire, justement. Plus de peau, plus de toute, ça rend inconfortable. Désolée, mais je ne me cacherai pas dans mon sous-sol pour te faire plaisir ou ne pas t’offenser.

Tsé, je vous écris tous ces mots et ça l’air facile, mais ce ne l’est pas. C’est un travail de tous les jours. Passer par dessus les standards, m’aimer avec le corps que j’ai. Certains jours sont plus faciles. Une fille passe sa vie à se faire dicter ce à quoi elle devrait ressembler, c’est pas si simple de défaire tout ça.

fille ronde été taille plus

La merveilleuse Loey Lane Source

J’ai longtemps été la fille qui redoutait l’été. Celle qui portait deux ou trois épaisseurs pour se cacher.

Un jour, j’ai décidé que c’était assez et que j’avais autant le droit qu’une fille plus mince de me promener dans une p’tite robe soleil. Et ç’a été le début de ma petite révolution à moi :)