Lettre d’amour à moi-même

« Chère petite chérie,

Il est temps qu’on se parle, tu trouves pas? Quand est-ce la dernière fois qu’on s’est parlé dans le blanc des yeux? Ouais, mon non plus je me rappelle pas. J’ai envie de te dire des belles affaires, parce que tu le sais que t’as le don de toujours pointer qu’est-ce qui marche pas avec toi. Grande insécure que tu es, ça vient lourd à la longue t’sais. Ça fait quoi, 30 ans que tu passes à toujours te critiquer? Accepte donc que t’es pas pire qu’une autre. Sinon mieux que ben du monde.

C’est pas pour te péter les bretelles, mais je pense que tu peux dire que t’es une bonne personne. Du moins, t’essayes fort. Pas toujours le tour avec le monde, mais c’est ta gêne qui fait ça. Va falloir que t’arrêtes de penser que la terre entière est contre toi. Donne-toi une chance. Aide-toi et le ciel t’aidera, quelque chose comme ça.

T’es pas comme tout le monde. T’es unique. Tout le monde a quelque chose à apporter aux autres, même toi. C’est pas parce que t’es pas la fille que tu voudrais être que ce que t’es ne compte pas. Si tu voyais juste un peu… Si t’ouvrais tes yeux des fois pour voir le bien que tu fais autour de toi… T’as le cœur gros comme la terre, tellement que tu fais toujours tout passer avant toi-même. Tu t’oublies tout le temps. Mais pas maintenant. Ce que j’ai à te dire est important. Je veux que tu saches que t’es belle. Pas tout à fait comme tu voudrais, mais le corps que t’as, c’est le seul que tu possèdes et il réussit quand même à te faire vivre des choses magnifiques. Tu dis souvent que t’aimerais mieux être un pétard sans cervelle, mais je te crois pas. T’es toujours la première à dire que les apparences ne comptent pas. Toi et tes éternelles contradictions! T’es peut-être pas la pitoune de l’année, mais t’es toi et t’as un homme qui passe son temps à te dire qu’il te trouve belle. Ça te fait toujours si chaud au coeur, pas vrai? De toute façon, tu sais très bien qu’être belle, c’est plus qu’un chiffre sur la balance.

Même si t’as un sale caractère, sache que ça ne fait pas de toi un monstre. Sous ta carapace de crabe, t’encaisses toujours les coups sans rien dire, c’est normal des fois que tu la pète, ta coche. C’est pas toujours joli joli, mais t’as le droit te t’exprimer. T’as le droit de le dire quand t’as de la peine ou que t’es en maudit. Arrête de vivre en fonction de ce que les autres pensent, tu vas voir comme tu te sentiras plus légère. Tu ne peux pas donner le droit aux autres de te définir. Tu sais ce que tu vaux, laisses faire les autres.

Fais ton chemin, fais ta place. Tu mérites tout ça. Laisse les gens t’apprivoiser; ça leur fera une belle surprise. Laisse la vie te surprendre, arrête de vouloir avoir le contrôle sur tout. Je sais que tu travailles fort sur toi-même, mais prend les choses une à la fois, sinon tu passes à côté de toutes les belles choses qui t’arrivent.

Tu débordes de créativité, tellement que des fois ta tête tourne trop vite. C’est beau, ce que tu peux faire avec tout ce qui brasse dans cette petite tête-là. Ne laisse pas tout tomber parce que tu passes ton temps à te comparer aux autres. Dans la vie, y’aura toujours des meilleurs que toi, des moins bons aussi. Des comme toi? Jamais.

C’est pas parce que tu te prends pas pour quelqu’un d’autre qu’il faut que tu te prennes pour personne. T’es trop modeste. Pourquoi tu le dis jamais quand t’es fière de quelque chose? La petite tape dans le dos que tu cherches tant, elle est pas si loin que ça. La tienne vaut plus que n’importe laquelle. Montre aux autres ce que tu sais faire.

Je t’aime comme tu es, t’es bien mieux de ne jamais changer. »

– Marie-eve

 

rupaul