NEWSFLASH: ton avis ne m’intéresse pas

Normalement, je me serais excusée à l’avance pour la montée de lait que je m’apprête à écrire, mais non, pas aujourd’hui. Faut que ça sorte, comme on dit. Là, j’ai envie de parler d’une catégorie de gens bien spécifique et particulière: ceux et surtout celles qui fourrent leur nez partout. Ceux et celles qui pensent que leurs opinions sont si appréciées de tous qu’ils ne peuvent s’empêcher de partager (et d’imposer, plus précisément) leur avis sur tout.

Pu capable, pu capable j’vous jure. Comme je suis une personne timide dans la vie (je me défoule ici sur mon blog, j’ai le droit!), je réplique rarement.

Je suis écœurée du politically correct (sous toutes ses formes), tannée du bien paraître, je fais une indigestion de photos de smoothies verts et de salades publiées sur Instagram et des images de « post workout ». C’est correct, on a compris. On le sait que t’es donc ben mieux que tout le monde parce que tu prends soin de toi, t’inquiète, le message est passé. L’histoire ne dit pas si les trois bouts de laitue dans ton assiette qui constituent supposément un repas n’est pas le premier souper sain que t’avales depuis un mois, mais pas grave, ça, personne le sait. Sauf que ça parait tu assez bien! Heille, regardez guys, je suis full santé moi! Que t’ailles un mode de vie sain, j’ai absolument rien contre ça (je veux dire, tant mieux), mais si t’es le genre de personne à faire feeler cheap et sermonner l’autre à côté qui dévore son burger, là, non, je décroche. Si tu t’entraînes comme une bête, grand bien te fasse! C’est pas tout le monde qui choisit d’en faire autant. C’est vrai que j’aime ça me gâter les papilles gustatives, des fois. Pis quand ça arrive, je me prive sur autre chose, durant la journée ou pendant la semaine à venir. Me vois-tu en train de me justifier gros comme le bras? Je me trouve stupide d’avoir à le faire, mais des fois, c’est comme si je me sens coupable de profiter de la vie. Parce que oui, c’est ce que je fais. Je vais au resto, je mange du dessert pis je suis incapable de dire non à une poutine. Je vois déjà la face de dégoût sur certains visages, mais que voulez-vous, c’est la vérité crue. La vie est bien trop courte et puis, est-ce que j’ai la certitude que je mourrai plus jeune à cause de ça? Non. Je fais attention ailleurs, c’est une question de choix. Moi je te dis-tu que je trouve que ça doit être plate en sacrament de manger des baby carrots à tous les jours? Non. Pourquoi? Parce que je m’en sacre, pis c’est ton estomac, pas le mien.

6bdaa21367a23204d26030e6f9b396d7

Le même principe s’applique à un paquet d’autres affaires. Par exemple, moi dans la vie, j’ai toujours su que je ne voulais pas d’enfants. Si on pouvait m’enfermer pour ça, je crois que ça ferait le bonheur de certaines. Vous imaginez pas les choses absurdes et méchantes qu’on m’a dites à ce propos. Et j’ai le regret de dire qu’à chaque fois, c’était de la part d’une femme. Comme si je n’avais pas le droit de ne pas ressentir le désir d’avoir un enfant. Parce que, évidemment, je suis une égoïste finie qui pense juste à elle-même, you name it, j’en ai entendu de toutes les couleurs. De plus, quand je vois comment certaines mamans agissent entre elles, je suis encore plus certaine de ma décision. Pourquoi est-ce qu’elles ne s’entraident pas au lieu de se bitcher et de se juger les unes les autres? Je comprends rien là-dedans. Tout le monde devient soudainement pédiatre quand t’as un enfant, tout le monde te dit quoi faire même si tu n’as rien demandé et n’ose même pas te planter comme il serait normal que ça arrive, parce que t’es pas sortie du bois. Je trouve ça injuste de me faire juger ainsi seulement parce que je n’ai pas la même vision de la maternité que certaines femmes. C’est un choix si personnel, qui a le droit de juger?

Je suis fiancée à un garçon que j’aurais bien aimé marier un jour, mais franchement, je ne crois pas que ça arrivera de si tôt. J’entends tellement d’histoires d’horreur de la part de couples qui désirent se marier, mais la préparation du mariage ne pourra jamais se dérouler sans chicane. Tante chose aime pas telle affaire, cousin untel est fru de ne pas être invité et bla bla bla, la liste est longue. Moi, ça me dépasse totalement. Un mariage, c’est supposé être la plus belle journée de ta vie, et les autres viennent te dire comment organiser le tout? Si c’est comme ça, je veux rien savoir, je vis très bien avec ma bague de fiancailles, merci.

De nos jours, les condos ont la cote. Je m’excuse, mais un condo à Montréal qui est plus petit que mon logement actuel, soit-dit en passant, coûte dans les 250 000$. Comme je ne suis pas intéressée à acheter une maison plus petite que ce que j’ai déjà et encore moins à ce prix-là, ça me dit moins que rien que d’en acheter un. Mais selon tous les experts (not) qui m’entourent, c’est LA chose à faire pour ne pas gaspiller mon argent par la fenêtre. Je ne suis peut-être pas comptable, mais je sais que je n’ai pas les moyens de me procurer un condo et tous les frais qui viennent avec. Puis mon appart, je l’aime. La discussion peut-elle être terminée une fois pour toute?!

C’est fou comme tout le monde semble en savoir plus que nous-mêmes sur ce qui est bon pour notre vie! Quelle est donc cette maladie de vouloir se mêler de tout et de dicter la conduite aux autres? Certaines personnes auraient grand avantage à se regarder le nombril avant de juger, mais elles sont malheureusement trop occupées à mettre leur grain de sel partout où l’on ne le veut pas.

roll

  • Comme je partage ton ras-le-bol. Au travail, j’ai un (oui un mâle) collègue qui ne peut pas s’empêcher de donner son avis sur tout ce que je mange, je n’en peux plus. ça me gave tous ces gens qui se croient meilleurs parce qu’ils ont fait un choix de vie différent du mien. Pareil pour la question d’avoir des enfants, je n’en veux pas non plus et je rencontre les mêmes incompréhensions. Et la phrase qui me gave le plus « Tu changeras d’avis plus tard, tu verras ». ça me saoule, me donne des envies de meurtre…

  • Marie-eve

    Tout à fait. Encore une fois, c’est quoi cette manie de prétendre savoir ce qui est bon pour les autres et remettre en question les choix des autres?

    J’y comprends rien, vraiment!